Blog Gireaud
>
Articles
>
Productivité

3 étapes pour prendre des décisions parfaites

Publié par Luc Gireaud

Le 25 Mars 2024

7 minutes

Imaginez pouvoir prendre à chaque fois la décision parfaite, sans avoir à se creuser les méninges pendant des jours et faire des insomnies. Cela peut être votre réalité ! Découvrez comment faire travailler notre cerveau en tache de fond pour qu'il prenne des décisions réfléchies et alignées avec vos valeurs.


Découvrez 3 étapes pour des décisions parfaites

Introduction

Lorsqu'on utilise notre cerveau pour prendre des décisions, nous ne sommes pas capables d'exploiter pleinement son potentiel. Pourtant, cette machine qui est à l'intérieur de notre tête, est capable de gérer des milliards d'informations ! Nos 5 sens lui apporte un flux continu d'informations. Pourtant, on ne le ressent même pas.


Comment cela se fait-il ? Est-il possible d'utiliser cette grande puissance de traitement dans nos prises de décisions ? La réponse est oui.


Dans cet article, découvrez comment utiliser votre cerveau de sorte à ce qu'il prenne les meilleures décisions possibles, sans efforts de votre part.

L'erreur que nous faisons tous

Il y a 2 systèmes pour prendre une décision :

  • L'intuition. La décision est simple et rapide, elle ne demande pas d'effort.
  • La délibération. On dresse les avantages et inconvénients, on réfléchit et on prend du temps. Souvent trop.

En général, on se concentre trop sur la délibération. On réfléchit trop, pour au final faire le mauvais choix, et cela se répète dans le temps. Conséquent, on a de plus en plus peur de faire des choix et cela devient un cercle vicieux : prendre des décisions devient de plus en plus long et difficile.

Quant à l'intuition, elle nous fait peur, car elle sort de nulle part, à priori sans fondement. En réalité, elle ne vient pas au hasard, et est très importante à écouter : nous le verrons plus loin.

La solution

L'idée que je veux vous transmettre à travers cet article est la suivante : il faut être capable de prendre des décisions en mélangeant délibération et intuition. Ces 2 systèmes ont chacun des avantages et inconvénients. En les fusionnant, l'avantage de l'un comblera les problèmes de l'autre, faisant place à une prise de décision parfaite.

Les 3 étapes à suivre

Pour prendre rapidement les bonnes décisions, il y a 3 étapes.

Étape 1 : Avoir un objectif

Une décision est la sélection d'une solution à un problème. Il faut tout d'abord identifier la cause exacte du problème.


Imaginons que la solution est une clé, et le problème un verrou. Il faut d'abord connaître la forme du verrou pour sélectionner la bonne clé.

Exemple de mauvaise perception d'un problème

Quelle voiture acheter ? La décision peut parfois prendre des jours voir des semaines, et on ne trouve jamais LA voiture qui va faire la différence.


En recherchant le réel problème derrière ce besoin de voiture, on peut par exemple tomber sur "Je souhaite aller au boulot le plus rapidement possible"


Une fois que le problème est trouvé, on a alors des options qu'on n'avait même pas imaginé au début : vélo, transports en commun, marche, covoiturage, etc...


Ici, l'erreur aurait été de sauter sur la solution "Acheter une voiture" trop rapidement.


Une fois que le problème est clairement déniché, vous pouvez passer à l'étape 2

Étape 2 : Faire confiance à son instinct

L'objectif de cette étape est de vous montrer la puissance de votre instinct, pour prouver qu'il faut l'utiliser.

Le pouvoir de l'intuition

Notre esprit est constamment bombardé par une quantité écrasante d'informations, provenant de nos 5 sens. L'esprit conscient ne peut pas traiter toutes ces données, elles sont trop volumineuses. Elles sont traitées par notre cerveau, mais pas accessibles consciemment.


Notre intuition se base sur ces millions d'informations dont nous n'avons même pas conscience. En écoutant notre petite voix, on peut prendre des décisions plus réfléchies, car on a utilisé beaucoup plus d'informations, mais inconsciemment.


N'ayez pas peur de votre intuition. Elle apparaît souvent comme étant inappropriée, mais elle est bien plus fiable que ça : elle utilise beaucoup plus de données qu'on ne le pense.


Voici des exemples d'informations que notre cerveau traite, mais que nous n'analysons pas consciemment :

  • Les expressions faciales
  • Les odeurs subtiles
  • Les nuances dans les voix
  • etc...

Maintenant que vous savez pourquoi il faut écouter son intuition, il manque une dernière chose : comment l'écouter ? Ce n'est pas quelque chose que l'on apprend à l'école, mais c'est en réalité très simple. Place à la dernière étape pour prendre de bonnes décisions !

3 - L'incubation

Une fois que nous sommes prêts à faire confiance à notre instinct, il faut être capable de lui donner le contrôle. De cette façon, il pourra y réfléchir en tache de fond. En mode pilote automatique ✈️


Pour forcer notre inconscient à réfléchir à un problème, il faut tout d'abord l'externaliser. En l'écrivant, le problème va rentrer dans notre mémoire long terme. L'intuition pourra alors l'utiliser et l'analyser.

Avez-vous besoin de prendre la décision maintenant ?

90% de nos choix n'ont pas à être pris le jour même. On peut souvent laisser passer un peu de temps.

Extraire le jus de son inconscient

Que l'on puisse attendre quelques jours ou non, il faudra tôt ou tard prendre une décision. Pour cela, il faut récupérer toutes les informations incubées dans notre inconscient.


Il y a 2 techniques pour cela :

1 - Activités peu stimulantes

Faire des activités que l'on peut faire en pilote automatique, sans réfléchir :

  • Prendre une douche chaude
  • Marcher
  • Jardiner
  • Nettoyer la maison

Ces activités distraient l'esprit conscient pour laisser place à l'inconscient.

Ce qui ne marchera pas :

  • TV
  • Réseaux sociaux
  • Jeux vidéo Demandent trop de charges mentales
2 - Brainstorming

Se poser 2 minutes avec un stylo et un papier, et écrire des solutions qui passent par la tête, sans trop réfléchir. LA solution devrait commencer à émerger.


Une fois que l'intuition nous a donnée une solution, il faut évidemment l'analyser consciemment. Pour cela, pas besoin de conseils : on le fait très bien naturellement, voir trop bien.

Conclusion

En suivant ces 3 étapes pratiques, vous aller développer de nouvelles compétences en termes de prise de décisions. Plus besoin de se prendre la tête à dresser des plans pendant des heures : écoutez ce que dit votre instinct. Une fois que c'est fait, analysez cette solution, et vous verrez apparaître de véritables avantages. De cette façon, vous prendrez les meilleures décisions pour vous, sans trop d'efforts 🥵


Le contenu de cet article est tiré d'une vidéo de Rian Doris sur Youtube. N'hésitez pas à la regarder pour en savoir davantage :

Lien de la vidéo

Merci d'avoir lu cet article, n'hésitez pas à laisser un commentaire 😊.

Luc Gireaud Freelance

Luc Gireaud

Développeur web et mobile

Je développe des applications web et mobiles 100% sur-mesure pour les entreprises et entrepreneurs.

Copier le lien

Restons en contact

Vous recevrez par email les dernières sorties.

BLOG GIREAUD

Développeur web et mobile en
apprentissage permanent.

Luc Gireaud 2023 ©